Jurisprudence harcèlement et inaptitude

Jurisprudence de la Cour de cassation sur les règles à appliquer par le juge après l’invocation d’un harcèlement moral. Position de la Cour de cassation dans l’exemple d’un harcèlement consécutif à une relation intime. Licenciement nul. Aptitude avec réserves et harcèlement, des tâches incompatibles avec les prescriptions du médecin du travail peuvent constituer des faits de harcèlement moral. Harcèlement moral par une collaboratrice, l’employeur ne peut se prévaloir de l’inaptitude du salarié victime. Comment peut être établie la preuve du harcèlement moral ?

 

Jurisprudence de la Cour de cassation sur les règles à appliquer par le juge après l’invocation d’un harcèlement moral

Jurisprudence Cour de cassationHarcèlement moral – cassation

La Cour de cassation a rappelé les règles à appliquer par le juge après l’invocation d’un harcèlement moral, dans le cadre d’une contestation d’un licenciement pour inaptitude. Si le salarié apporte des éléments laissant présumer que l’inaptitude est consécutive à un harcèlement moral, l’employeur doit prouver que les agissements dont se plaint le salarié ne sont pas constitutifs d’un harcèlement moral.

Cas de harcèlement selon la Cour de cassation ?

Cour de cassationHarcèlement : licenciement nul 

Une salariée harcelée par un collègue après la rupture de leur relation intime, sombre dans un état dépressif réactionnel, est déclarée inapte, refuse un reclassement conforme à l’avis du médecin du travail et est licenciée pour inaptitude. La Cour de cassation va-t-elle considérer dans ce cas que l’inaptitude est un harcèlement et que le licenciement est juridiquement nul.

Jurisprudence de la Cour de cassationAptitude avec réserves et harcèlement

Après refus de l’employeur de tenir compte d’un avis d’inaptitude avec réserves, tentatives de reclassement  et licenciement. La Cour de cassation juge que proposer à plusieurs reprises un poste inférieur, ou imposer de manière répétée des tâches incompatibles avec les prescriptions du médecin du travail, peut constituer des faits de harcèlement moral.

Harcèlement par une collaboratrice

Harcèlement par une collaboratrice

Jurisprudence de la Cour de cassation : inaptitude consécutive à un harcèlement par une collaboratrice. Le fait que le harcèlement soit le fait d’une collaboratrice du salarié harcelé ne change rien. L’employeur ne peut se prévaloir de l’inaptitude du salarié qui a été victime de harcèlement. En conséquence le licenciement de ce salarié est nul.

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

 

La preuve du harcèlement moral

La preuve du harcèlement moral 

Le salarié n’a pas à prouver le harcèlement ; il doit seulement établir des faits permettant de présumer l’existence d’un harcèlement. C’est à l’employeur de démontrer que les faits reprochés ne constituent pas un harcèlement, et sont en réalité justifiés par des motifs valables et étrangers à un harcèlement. Démonstration souvent pas  aisée. Sinon, le juge reconnaît l’existence du harcèlement moral.

Page catégorie : Jurisprudences du licenciement pour inaptitude

Première page du site : Licenciement pour inaptitude

 

Sources : jurisprudences de la Cour de cassation Légifrance.gouv.fr

© Licenciement pour inaptitude – La marque et le contenu du site licenciementpourinaptitude.fr sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle. Le site Licenciement pour inaptitude est le 1er site complet d’expertise et conseil autour du licenciement pour inaptitude. Article : Jurisprudence harcèlement et inaptitude. Les mots clés sont : harcèlement et inaptitude ; jurisprudence de la Cour de cassation ; règles à appliquer par le juge après l’invocation d’un harcèlement moral ; licenciement pour inaptitude ; cas de harcèlement ; licenciement nul ; preuve du harcèlement ; cour de cassation ; harcèlement et nullité du licenciement ; harcèlement moral et inaptitude.