Rejet par Pôle Emploi, RSA puis l’AAH et désespoir

Questions réponses

Récit d’un salarié licencié pour inaptitude à tout poste, dont Pôle Emploi a refusé l’inscription. Se trouvant sans ressources, il a dû demander le RSA, puis l’AAH. Questions et réponses.

Après avoir été licencié pour inaptitude : rejet par Pôle Emploi, le RSA puis l’AAH et le désespoir

Rejet par Pôle Emploi, RSA puis AAH et désespoir Question Jean-Luc

Bonjour, j’ai été licencié pour inaptitude à tout poste de travail en 2013.

Le Pôle Emploi a refusé mon inscription car je n’avais le papier du médecin du travail. Me retrouvant sans ressources, j’ai dû prétendre au RSA, (alors que j’ai toujours travaillé dans ma vie). J’ai ensuite fait un dossier AAH. J’ai eu l’AAH (600€ par mois, car calculé sur mes anciens salaires, 800€ à partir de janvier 2016) moi qui était conducteur poids lourds et qui touchait environ 2500€ par mois. La chute est terrible. Je suis reconnu à 80% de handicap. Mon AAH se termine au mois de mars et ils m’ont envoyé le dossier de renouvellement.

Que dois-je faire ? Je n’en peux plus de toucher 600 ou 800 €. Si j’avais eu le chômage, je pense que j’aurais eu au moins le double et que je pourrais trouver un emploi en reclassement. Mais comment faire, je suis vraiment désespéré de tout ça.

Alors OK, j’ai un handicap psychiatrique mais pourquoi nous enfoncer. J’ai été obligé de laisser mon appartement, car je ne pouvais plus le payer, retour chez maman, à 44 ans c’est pas normal. Droit de visite de mon fils chez ma mère, ça aussi c’est vraiment pas terrible. Et surtout ne rien faire, et ne pouvoir rien faire et n’avoir pas les moyens de faire.

OK ce n’est pas des questions précises comme les autres gens et je m’en excuse, mais pour moi c’était la descente aux enfers et j’y suis encore.

Réponse Inaptitude et droit au chômage

Rejet par Pôle Emploi, RSA puis AAH et désespoir Réponse  Admin

Bonsoir,

Vous vivez très mal la situation dans laquelle vous vous êtes retrouvez et cela se comprend. A partir d’une inaptitude, il arrive malheureusement souvent qu’après le licenciement pour inaptitude la vie se retrouve bien plus difficile qu’on ne pouvait l’imaginer.

L’inaptitude et l’inscription à Pôle Emploi permettant de recevoir l’ARE

Concernant votre refus d’admission à Pôle Emploi :

L’inaptitude dans une entreprise n’empêche pas l’inscription à Pôle Emploi et donc la perception de l’allocation de retour à l’emploi (ARE). Certes il existe la règle du code du travail selon laquelle normalement le bénéfice des prestations de chômage est réservé aux personnes aptes au travail, (article L 5421-1 du code du travail), mais il faut comprendre : aptitude à un travail quel qu’il soit, dans quel qu’entreprise que ce soit. L’aptitude à un emploi est présumée satisfaite dès lors qu’une personne s’est inscrite comme demandeur d’emploi.

En général, les personnes ayant subi un licenciement pour inaptitude sont admises par Pôle Emploi, c’est d’autant plus enrageant pour vous. Mais, il est certain que l’ancien salarié licencié pour inaptitude doit plus insister sur sa capacité à rechercher un travail et à travailler que sur son inaptitude.

A votre place je tenterais (si vous ne l’avez pas déjà fait) un recours auprès de Pôle Emploi, puis auprès du médiateur de Pôle Emploi. Je ne vous promets toutefois pas la réussite de cette réclamation, mais il me semble qu’il faut essayer.

Par ailleurs, je pense que vous devriez prendre contact avec Cap Emploi (vous trouverez les coordonnés sur internet). Cet organisme devrait être en mesure de vous conseiller et de vous orienter.

Bou courage et bien cordialement.

 « Pôle Emploi, m’a fait comprendre, il y a presque deux ans, que dès lors que j’étais inapte je ne pouvais pas m’inscrire »

Rejet par Pôle Emploi, RSA puis AAH et désespoir Question Jean-Luc

Vraiment merci pour cette réponse rapide.

A Pôle Emploi, ils m’ont fait bien comprendre que dès lors que j’étais inapte je ne pouvais pas m’inscrire. C’était il y a presque deux ans, pensez-vous que je puisse encore faire un recours. Oui c’est vrai qu’à l’âge de 44 ans, voir sa vie basculer pour maladie et un cataclysme dans sa vie d’homme. A plusieurs reprises j’ai téléphoné à la MDPH et quand je demande de pouvoir travailler, on me répond de rester bien gentiment à la maison et de me reposer. Bref, c’est la première fois que j’écris mon problème, car c’est difficile de parler, mais il arrive un moment où cela devient insuportable.

Je vais suivre votre conseil et voir avec Pôle Emploi, car il est vrai qu’après avoir cotisé plus de 25 ans et s’entendre dire que l’on a droit qu’au RSA, c’est très dur.

Votre deuxième conseil pour Cap emploi, je vais me renseigner, car je ne connais pas. Et c’est bien le problème, c’est que nous sommes totalement pas informé et livré à nous même. Vivre des allocations, c’est la solution vraiment la pire que j’ai connu dans ma vie.
Je dois refaire mon renouvellement pour AAH, si je ne renouvelle pas, est-il possible de s’inscrire à Pôle Emploi et est-ce que je pourrais avoir des aides financières et avoir une réinsertion.

Merci vraiment pour se site et vos réponses.

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

Ne pas renoncer à l’AAH et se défendre face à pôle Emploi

Rejet par Pôle Emploi, RSA puis AAH et désespoir Réponse Admin

Bonjour,

Concernant votre question relative à l’AAH, il me parait évidemment indispensable que vous fassiez le nécessaire pour continuer à la percevoir. D’une part, l’AAH n’empêche nullement de prendre un emploi (je n’entre pas dans la question des règles de cumul), donc ne peut pas être incompatible avec Pôle Emploi. D’autre part, vous n’êtes pas, malheureusement, assuré d’aboutir dans les recours auprès de Pôle Emploi, même si vous avez intérêt à vous battre.

Il est exact que le fait que votre tentative d’inscription à Pôle Emploi date d’il y a presque deux ans rend plus difficile le fait d’obtenir pleinement satisfaction, car pour avoir normalement (sans difficulté) droit à l’allocation de retour à l’emploi (l’allocation chômage), il faut être inscrit comme demandeur d’emploi, au plus tard un an après la rupture du dernier contrat de travail.

Cependant vous devez faire valoir la date de votre première démarche, si possible avec des preuves si vous en avez. Insistez sur le fait que vous voulez rechercher un emploi et que ce n’est pas parce que vous êtes handicapé que vous ne pouvez pas travailler et que ce n’est pas parce vous avez été inapte à un poste (ou même à tout poste) dans une entreprise donnée, à une date donnée que vous seriez inapte à tout travail, même si vous avez plus de difficultés que d’autres demandeur d’emploi. Sauf à ce que soit établie par expertise médicale une impossibilité absolue à occuper quelque emploi que ce soit, vous refuser votre inscription à Pôle Emploi relèverait de la discrimination.

A partir du moment où vous aurez passé le cap de l’inscription à Pôle Emploi, faites la demande d’allocation au retour à l’emploi, si vous n’aviez pas pu la faire il y a presque deux ans (même si l’on vous dit non d’avance ; exiger qu’elle soit traitée !). Quand un refus vous aura été notifié (du fait d’une inscription plus d’un an après votre licenciement), faites un recours auprès de l’Instance paritaire régionale, toujours en indiquant bien la date de votre première demande, avec des preuves si possible et en expliquant que vous avez été victime d’une discrimination, lors de votre première démarche et saisissez le médiateur de Pôle Emploi.

A la suite de vos deux messages, j’ai décidé de publier un article complémentaire traitant la question des recours relatifs à Pôle Emploi. Je pense que cela vous intéressera.

A lire : Se défendre face à Pôle Emploi

Bon courage et bien cordialement.

Retrouver l’article sur le chômage et les questions/réponses concernant le droit au chômage pour les salariés licenciés pour inaptitude

Retrouver la page 1 du site Licenciement pour inaptitude

 

© Licenciement pour inaptitude – La marque et le contenu du site licenciementpourinaptitude.fr sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle. Le site Licenciement pour inaptitude est le 1er site complet d’expertise et conseil autour du licenciement pour inaptitude.  Article : Rejet par Pôle Emploi, RSA puis l’AAH et désespoir Questions/réponses. La thématique est celle des droits en matière de chômage auprès de Pôle Emploi après un licenciement pour inaptitude médicale. Les mots clés sont : rejet par Pôle Emploi ; licenciement pour inaptitude chômage ; licenciement inaptitude chômage ; inaptitude ; RSA ; AAH ; chômage ; Pôle Emploi ; se défendre ; Allocation de Retour à l’Emploi ; désespoir ; droit au chômage.