Visite de reprise et avis d’inaptitude

La jurisprudence de la Cour de cassation a précisé à partir de quand la visite à la médecine du travail peut être qualifiée de visite de reprise et l’avis d’inaptitude peut être donné  La jurisprudence du conseil d’Etat a répondu à la question de savoir à quel poste l’aptitude et l’inaptitude doivent être constatées. La Cour de cassation a aussi indiqué ce que sont les conséquences de l’absence de 2ème examen de reprise.

La Cour de cassation précise quand la visite à la médecine du travail peut être qualifiée de visite de reprise et l’avis d’inaptitude donné 

Jurisprudence de la Cour de cassationVisite qualifiée de reprise

Quand une visite peut-elle être qualifiée de visite de reprise ? Un salarié peut prendre l’initiative de demander l’organisation d’une visite au médecin du travail. Mais est-il possible que la visite soit qualifiée de reprise, s’il n’en avise pas son employeur ? Et si l’employeur est avisé lors des visites ? Conséquences si les visites ne sont pas qualifiées de visite de reprise ? Jurisprudence de la Cour de cassation.

Cour de cassationQuand l’avis d’inaptitude peut-il être donné ? 

Le médecin du travail peut-il valablement prononcer l’avis d’inaptitude quand le salarié est encore en arrêt de travail ? La Cour de cassation a fait une interprétation de la loi qui pose les conditions qui permettent de considérer comme valide l’avis d’inaptitude : initiative du salarié, information de l’employeur et avis en vue de la reprise.

Jurisprudence du conseil d’Etat sur le poste par rapport auquel l’aptitude et l’inaptitude doivent-elle être constatées

Jurisprudence Conseil d'EtatInaptitude mais à quel poste ?

Par rapport à quelles fonctions doit être apprécié l’aptitude ou l’inaptitude d’un salarié ? L’aptitude ou inaptitude doit-elle être appréciée par rapport aux fonctions prévues au contrat de travail ou par rapport à celles réellement exercées ? Réponse apportée par le Conseil d’Etat, concernant un salarié occupant, avant son inaptitude, pour partie des fonctions différentes de celles prévues à son contrat de travail.

Conséquences selon la Cour de cassation de l’absence de 2ème examen de reprise 

Cour de cassation

Absence de 2ème examen de reprise

Absence de 2ème examen de reprise et absence d’avis d’inaptitude. Après la mise à la retraite contestée à 60 ans : demande de rappel de salaire, accusation de harcèlement moral principalement basé sur les agissements du médecin du travail, plainte pour recel de violation du secret professionnel médical. Quelles conséquences selon la Cour de cassation.

Page catégorie : Jurisprudences du licenciement pour inaptitude

Première page du site : Licenciement pour inaptitude

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

 

© Licenciement pour inaptitude – La marque et le contenu du site licenciementpourinaptitude.fr sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle. Le site Licenciement pour inaptitude est le 1er site complet d’expertise et conseil autour du licenciement pour inaptitude. Page : Visite de reprise et avis d’inaptitude. Les mots clés sont : jurisprudence de la cour de cassation ; visite de reprise ; avis d’inaptitude ; jurisprudence du Conseil d’Etat ; aptitude ; inaptitude ; visite à la médecine du travail ;  visite de reprise ; médecin du travail ; absence de visite de reprise ; poste ; avis d’inaptitude au travail ; absence de 2ème examen de reprise ; jurisprudence ; Cour de cassation ; Conseil d’Etat.